Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Jeux De Papa

  • : Les jeux de Papa
  • Les jeux de Papa
  • : Carnet de route d'un papa qui trouve quand même le temps de jouer aux jeux vidéos...
  • Contact

Recherche

12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 12:01

Est-ce que Sony s'est tiré une balle dans le pied avec cette fameuse PSP Go qui fait tant parler ?
Personnellement, je pense que oui.
Pourquoi ?

Intéressons-nous au public visé par cette nouvelle console portable ?
Procédons par élimination (ça c'est mon coté scientifique qui parle) :

1 - Les anciens possesseurs d'une PSP ?
Non, la PSP Go n'est pas faite pour eux. Il est impossible d'utiliser les UMD durement acquis (c'est pas gratuit un jeu ...). Et oui, il n'y a pas (sauf pour une dizaine de jeux) de proposition de téléchargement des jeux déjà acquis. Donc, m'est avis que les possesseurs d'ancienne génération de PSP ne passeront pas le cap vers la PSP Go, étant donné que leurs jeux ne seront pas lisibles par cette dernière.

2 - Les bidouilleurs ?
Non, ou en tout cas, pas encore. L'un des grands avantages d'une PSP c'est d'être "craquable". Ainsi, il est possible de jouer à d'anciens jeux via les émulateurs, de faire tourner tout un tas de Homebrews et de jouer aux jeux PSX via un convertisseur. Tout ça la rends beaucoup plus sexy cette petite PSP, et soyons honnête, c'est le seul argument qui m'a fait craquer personnellement. J'hésitais à l'époque entre la PSP ou une GP2X, mais les piles sur la GP2X, je trouvais ça moyen.

3 - Les core gamer / Les collectionneurs ?
Evidement non. L'absence de support physique pour garder / collectionner les jeux est clairement un frein énorme. Les gamers n'acceptant pas ou peu le système de ventes en ligne. Pas de support physique ça veut dire, pas de collection, pas de vente / achat d'occasion ...

3 - Les nouveaux ?
Alors là on peut séparer en 2 catégories. Ceux qui ne suivent pas spécialement l’actu jeux vidéo (les casuals) ne savent même pas ce qu'est la PSP Go. Sa sortie a été faite en toute discrétion : les revendeurs sont évidement fort mécontents de vendre une console, sans jeux, sans occasion, sans marché rentable pour eux. Ils n'en font donc pas vraiment la publicité. Et enfin, ceux qui voulaient éventuellement acheter une PSP, mais là le vrai problème, c'est le prix de la PSP Go : 250e à la sortie, soit le prix d'une Xbox 360 ... Autant acheter une ancienne PSP (2000 ou 3000) d'occasion.

La vraie question est donc : A qui s'adresse cette PSP Go ?
A pas grand monde. Quelques bobos qui vont se la jouer "console multimédia high tech dernière génération" ... A quelques personnes qui ne sont pas réfractaire à l'achat en ligne de jeux et qui n'avait pas encore de PSP.
Bref, le public est dangereusement restreint.

A mon avis Sony aurait du sortir une nouvelle console, une PSP 2 par exemple, possédant un catalogue en ligne venant de sa petite sœur. Y intégrer les nouvelles technos qui marchent bien (genre écran tactile ...) et mettre à jour le hardware.

Non, vraiment, pour conclure, je pense sincèrement que Sony, avec cette PSP Go, s'est tiré une balle dans le pied. Je ne crois pas du tout au succès de cette dernière. Je prédis même un sacré flop.
Evidement, ce sera de la faute des revendeurs, mais il faut être honnête, le public visé est plus que restreint. Les petits gars de chez Sony se sont bien plantés. Mais l'avenir nous en dira plus ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

krusty 12/10/2009 18:29


Je partage complètement ton point de vue vis à vis de cette console.
La pari de Sony est risqué. Si Sony a voulu "concurrencer" l'iPhone, ok ça peut se comprendre, mais j'ai bien peur qu'ils l'aient fait d'une manière un peu maladroite.

Pas d'écran tactile.
Entre la DS et l'iPhone, ne pas avoir d'écran tactile parait aujourd'hui une erreure. Ca me fait penser un peu à Nintendo avec la N64 qui est resté sur le format cartouche alors que tout le monde
était déjà passé au format CD.
Pas de detecteur de mouvement.
On a vu pu constater sa reelle plus-value dans l'iPhone. Tant au niveau de certains jeux que pour les fonctionnalité multimedia.
Si on combine ces deux derniers points, ca veut aussi dire qu'il est impossible de jouer ou de lire et piloter du contenu multimedia console refermée. Pas super pratique.

L'absence de support physique
On met le pied dans le plat de la dématerialisation avec tout le "bien" que je pense de cette orientation prise par l'industrie.

Le contenu.
Pour moi c'est la grosse interrogation. Que va proposer le "SonyStore" pour cette console ? Côté editeurs j'ai bien peur que certains restent sur l'iPhone. Et comment Sony va-t-il les rémunérer ?
Sony n'aura beaucoup d'autre choix que de leur proposer une rémunération supérieure à celle d'Apple s'il veut les inciter à developper pour la PSP.

Les revendeurs
En ce moment je ne suis pas certain qu'elle soit vraiment mise en avant dans les boutiques. Les boutiques spécialisées aiment vendrent aussi du contenu et ne pas se contenter que du contenant.
Qui plus est, en ce moment, je vois plus de pannaux de micromania en ville mettant en avant le nouveau prix de la wii que l'arrivée de la nouvelle PSP. On va pas me dire que la chaine n'a pas
breifé ses revendeurs. On ne lance pas une campagne d'affichage sans s'assurer que le reseau de vente soutiendra la campagne.

Comme toi je me pose pas mal de questions au sujet de cette curieuse console.
L'avenir nous dira si Sony a vu juste, ou pas.


RecK 12/10/2009 18:52


Apparement les ventes ne sont pas si catastrophique que ça... Mais bon c'est l'effet nouveautée, et vus que ces chiffres ont été donné par Sony ... Voilà quoi ...

L'iPhone, je dois l'avouer même si je déteste Apple, possède un appStore vraiment excellent.

Le problème du PSN de la PSP c'est, comme je viens de le lire sur Gameblog, la validation ESRB du contenu, qui va avoir impact non négligeable sur le coup des développements indépendants. Sans
parler que le kit de dev n'est pas donné non plus (Sony oblige).